• Elisabeth

Salon dessin et peinture à l'eau Grand Palais 2020

J'ai été sélectionnée pour exposer au SALON DU DESSIN ET PEINTURE Ä L'EAU d'ART CAPITAL au GRAND PALAIS jusqu'au 16 février.

Je vous présente ici mon enluminure sur papier de 54 x 74 cm intitulée "Les quatre saisons de la Vie" créée spécialement pour ce salon international.

Ce format exceptionnellement grand pour moi a demandé des semaines de travail.

La feuille d'or 22 carats est posée sur assiette pour l'arbre et sur mixtion pour les détails.

La peinture est à la gouache extra-fine.

Cette enluminure fait partie d'une série sur les arbres de Vie que j'ai de plus en plus développée depuis l'envol de mon cher père pour l'Autre Monde en 2014.

Vous la trouverez au Salon dans la partie H en face de la porte de la présidence.

Dans le secteur des petits formats, le Salon Jaune, vous trouverez mon arbre de Vie plus petit qui avait été primé à la Galerie Métanoïa.

Voici ci-dessous les différentes étapes de travail ainsi que l'explication.







Cette œuvre représente les quatre périodes de la vie.

Dans cet arbre l’on suit trois oiseaux de paradis du début à la fin de leur vie.

L’enfance est située dans la partie basse de l’arbre, c’est le printemps

Dans un nid à gauche, parmi les fleurs, on aperçoit trois oisillons qui se font nourrir par leurs parents. L’un d’eux, le magnifique oiseau du bas, symbolise la fondation de cet arbre de Vie. Sur la droite les jeunes oiseaux apprennent à voler.

Dans la partie supérieure c’est l’été, les feuilles sont bien vertes mais déjà l’on aperçoit des petits fruits minuscules sur les branches. Ces fruits représentent les actes que nous posons durant notre vie. Nos trois amis sont parvenus à l’âge adulte et déjà deux ont trouvé l’âme-sœur tandis qu’un oiseau, celui du milieu, reste célibataire.

L’automne, au-dessus, est empli de couleurs vives. Sur les branches on distingue des fruits de différentes couleurs : tous nos actes n’ont pas l’éclat de l’or… Les trois oiseaux commencent à perdre leurs couleurs et, déjà, leurs yeux sont tournés vers le futur envol.

L’hiver… Les branches sont dénudées de leurs feuilles, seuls demeurent les fruits…

Nos oiseaux deviennent blancs et sont attirés par une sublime Lumière d’or et d’argent. L’un d’eux plonge dans la Lumière et se fond en elle, devenant lumière à son tour…

Sur les dernières branches nous apercevons trois boutons de fleurs d’or dont l’un est déjà éclot : ils symbolisent la nouvelle destination de ces oiseaux de paradis :

là où règne le Printemps éternel…

© Elisabeth Baillié



#artcapital2020 #grandpalais #salondessinetpeinturealeau2020 #enluminurecontemporaine #feuilledor #elisabethbaillie #metierdart #arbredevie #illumination #gouache #goldleaf #tree

55 vues

Le Scriptorium d'Elisabeth Baillié

© Elisabeth Baillié  1998 - 2020     All rights reserved   reproduction interdite
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now